Dans les coulisses d’une bonne organisation.

St Graal de l’organistaion, la méthode Nérac est la plus efficace pour apprendre à maitriser l’organisation de vos journées. Le rapport au temps est au cœur de la réussite. Comment apprendre à gagner du temps tout en maitrisant l’organisation de ses journées? La méthode NERAC offre une réponse opérationnelle en 5 étapes simples: Noter – Estimer – Réserver – Arbitrer – Contrôler.  Apprenez ici la meilleure manière de l’exploiter au quotidien.

La méthode Nérac en 5 étapes simples - dans les coulisses d'une bonne organisation

 

De l’importance de la planification écrite

Les bénéfices de la méthode NERAC sont nombreux. Elle vous permet de gagner du temps en optimisant l’organisation de votre travail.

Vous êtes plus productif, vous fixez des caps, et vous êtes parés pour ne rater aucune des tâches à accomplir. Elle vous facilite également la vie en vous permettant d’arbitrer vos priorités, de séparer ce qui relève de l’urgent, de l’important et de l’accessoire.

Non seulement votre organisation est huilée mais en plus vous gagnez en sérénité.

Les 5 étapes de la méthode NERAC

    • NOTER : La première chose à faire pour maîtriser le temps, c’est de se fixer tous
      les jours un rendez-vous avec soi-même pour faire le point et pour écrire. Etablir une To-Do-List est très utile.

 

    • ESTIMER : Une des clés de la réussite consiste à assigner un temps donné aux tâches à accomplir. Il existe un temps optimal pour un travail. Aller en deça, c’est bacler, aller au-delà, c’est gacher. (aka la loi d’ »Eddie Murphy »)

 

    • RESERVER : Une bonne organisation ne consacre que quatre à cinq heures à des taches planifiées, le reste est réservé aux imprévus et aux dérangements.

 

    • ARBITRER : Evaluer et hiérarchiser la priorité des tâches à accomplir. Séparer ce qui relève de l’urgent, de l’important, du superflu et du nécessaire. L’arbitrage des priorités est la quatrième étape de la méthode.

 

    • CONTROLER : Vérifier l’avancement de vos objectifs, contrôler ce qui a été fait, reporter ce qui reste à faire, ou régler immédiatement les tâches oubliées. Rappelez-vous aussi : plus vous reportez un travail, plus il devient long et difficile à faire.

 

Pour exemple une liste de tâches :

JE NOTE:

Passer chez Dodo la Saumure
Sport
Mettre à jour l'article
Traiter mails

J’ESTIME

Passer chez Dodo la Saumure .. 1 h 00
Sport ........................ 45'
Mettre à jour l'article ...... 10'
Traiter mails ................ 10'

JE RESERVE

. à 15 h PM - Passer chez Dodo la Saumure . 1 h 00
Sport ................................. 45'
Mettre à jour l'article ............... 10'
Traiter mails ......................... 10'

J’ARBITRE

1- Mettre à jour l'article ............. 10'
2- Traiter mails ....................... 10'
3- Sport ............................... 45'
4- Passer chez Dodo La Saumure  ........ 1 h 00

JE CONTROLE

OK - Mettre à jour l'article .......... 10'
OK - Traiter mails .................... 10'
NO - Sport ............................ 45'
OK - Passer chez Dodo La Saumure ...... 1 h 00

.Allo Houston. Tout est sous contrôle, Houston. 

Parmi les nombreux avantages de la méthode, elle a le pouvoir de vous libérer l’esprit lorsque vous décidez de fermer la boutique. Tout est sous contrôle. Vous pouvez partir en vacances. Yes week-end. Le conseil d’administration se poursuivra sur les gros breaks de EagleHawk. .

Y’a t’il de bonnes et de mauvaises pratiques de la méthode Nerac ? 

Parmi les 3 effets pervers de la méthode NERAC, il y a ce sentiment de Burn-Out qui peut survenir si vous ne savez pas gérer le stress, ni comment relâcher la pression, lorsque vos listes s’allongent et qu’il devient impossible de les traiter en 24 h. Il faut savoir lâcher du lest. Quand trop de tâches se présentent, choisissez trois tâches importantes (ou trois grandes) et deux prioritaires (deux petites). Réglez-les, félicitez-vous et partez en ballade.

.La méthode NERAC est d’une grande souplesse. Vous pouvez l’utiliser puis la laisser choir. Ou pas. Rien n’est grave. Tout est sous contrôle.

.

La vie en mode projets ?

La vie est-t-elle une somme de tâches à accomplir pour atteindre un objectif fixé ? La méthode NERAC peut vous faire oublier que toutes les minutes ne se valent pas. 1 minute passée à nettoyer un bol, 1 minute de coup de foudre avec l’amour de votre vie … le poids des secondes n’est jamais le même.

Pensez à arbitrer vos priorités à l’aune de votre échelle de valeurs. Si vous privilégiez l’amour ou la famille, l’amitié ou le repos, n’accordez pas à chacune de vos actions le statut de tâche à accomplir. Votre maman finirait par s’appeler « Appel Maman ………… 10 minutes. »

Restez souples pour profiter aussi de votre intuition et des circonstances.

C’est le troisième et dernier effet pervers de la méthode NERAC à compenser. L’imprévu, la circonstance, l’instinct sont aussi (et même souvent) une source d’opportunités. Parfois la voix de votre intuition et des circonstances est à privilégier sur le cours des choses.

La méthode NERAC vous libère en vous offrant un guide-line, mais n’oubliez-pas qu’un bon planning reste un planning : un copilote et non le capitaine à la barre..

En conclusion : performante, extraordinairement utile, ultra-fonctionnelle, la méthode NERAC est comme un avion de chasse. Indispensable quand on veut avancer avec ce qu’il se fait de mieux pour voler dans les airs, elle nécessite un apprentissage et de bonnes pratiques. Autrement dit, c’est un avion de chasse, mais il vire un peu à gauche. Pensez à la piloter en redressant de temps en temps dans le sens de votre vie.

Une seule règle : le conseil du père de Goethe à son fils : « Terminez ». Agir c’est terminer ce que l’on commence..

 

Pierre Catel - Concepteur rédacteur et gentil organisateur du collectif de créatifs freelance SPACE-MONKEY Création.

SPACE-MONKEY Création

Conception-rédaction, direction artistique, intégration... 5 créatifs freelance à votre service. 

Votre devis express

Besoin d'une prestation en création freelance ?

Souscrivez à notre newsletter!

Fields marked with an * are required

Explorer le blog

les articles
31 Comments
    • Monkpage
    • 23 décembre 2014
    Répondre

    @louiseLabé : Je t’aime. Veux tu m’épouser?

  1. Répondre

    @Monkpage @LouiseLabé Je cite « J’entends bien mais quel rapport avec la méthode Nérac ? » … Ha, Je vis, je meurs. Je me brûle et me noie.

  2. Répondre

    @johnDoe @louiselabé @monkpage je cite « La seconde… /// … un moment qui devient réalité parce que la réalité du monde entre en résonance avec une perception consciente individualisée et unique ». C’est-à-dire ?

      • Monkpage
      • 3 mars 2015
      Répondre

      Du temps de la seconde, à la seconde d’une planète, du temps individuel à la seconde oecumenique, du temps de l’unité au temps de la partie, du temps de la partie à la partie du temps. De la seconde d’un individu à la seconde que vit l’humanité, du temps d’une seconde alerte à la dernière seconde, du temps de l’individu au temps d’une cité, d’une civilisation, d’une planète. J’aime beaucoup votre hypothèse. Excellent. @louiseLabé. voulez-vous m’épouser. I do. yes i do love you.

  3. Répondre

    Par manque de temps, j’imagine 😉 C’est vrai que la méthode Nérac peut être également très utile pour organiser la production d’un travail donné. Pour exemple : je dois intégrer un article sur wordpress, il me faudra brancher l’ordinateur, ouvrir les logiciels et préparer les fichiers (10’). Puis je devrais rédiger l’article(45’). Ensuite le relire et le corriger(15’). Puis je devrais intégrer l’article sur WordPress.(15’). Trouver un visuel d’illustration (15’). Enfin débugger et vérifier la mise en ligne.(10’). Autre astuce très pratique : Lorsque vous devez interrompre un travail en cours, prévoyez 5’ à la fin de votre session de travail pour rédiger un Reste-à-faire. Cela vous permet d’évaluer très précisément le temps nécessaire à la finition et cela vous offre de pouvoir vous remettre à l’ouvrage rapidement lorsque vous revenez sur le sujet.

      • Monkpage
      • 9 novembre 2014
      Répondre

      Génial, impecc, merci pour l’astuce. You’r awsome Bill.

    • Monkpage
    • 9 novembre 2014
    Répondre

    C’est à dire? 😉

  4. Répondre

    A propos de la finalité de la méthode Nérac. Finalement, on s’aperçoit des similitudes entre l’organisation d’une journée et celle d’une tâche donnée. Pour exemple : quand on va d’un point A vers un point B, (du début d’une journée à la fin, du début d’une tâche à la réalisation de cette tâche, du début d’une vie à son épilogue), quelle est la question à se poser ? Suis-je arrivé à bon port ? Comment fut la route, quelles furent les chemins ? Quid du point C ?

    • Monkpage
    • 7 novembre 2014
    Répondre

    Si tu as un autre exemple à proposer sur la méthode Nérac. N’hésite pas. Petit a: si la transition énergétique couplée au réchauffement climatique doit nécessairement s’accompagner d’une augmentation des causes de conflit, pour les ressources, ou la survie, ou l’espace, quelques bonnes raisons qui ne datent pas d’hier, alors on doit considérer qu’il nous faut agir sur les deux volets: Le développement responsable et la nécessité de s’entendre. Ce sont les deux pièces de la médaille qui nous feront passer le cap des premières décennies du troisième millénaire. On a les deux roues du carrosse. Une seule chose de sûre, il y a toujours un temps pour faire un bon choix. On a toujours le choix.

  5. Répondre

    Imaginons qu’ils soient au contraire à l’instar des comètes qui participèrent à la naissance des océans et de l’atmosphère sur la terre, des petits messagers venus distribués au compte-gouttes, l’eau précieuse de l’évolution, pour nous faire participer d’un peu plus près au grand concert de la vie ?

  6. Répondre

    C’est à dire?

  7. Répondre

    Petit a : les scientifiques estiment que si un Alien arrivait sur terre, il disposerait nécessairement d’une technologie bien supérieure à la nôtre et donc qu’il serait nécessairement hostile. Petit b : Par conséquence, ils estiment à 99,9% les chances qu’ils soient hostiles, avides, en recherche de quelque chose, d’une ressource ou d’une propriété, prompts à la guerre et en nécessité de faire un feu de joie sur un monceau de cadavres, ils prédisent que ce serait pour l’espèce humaine, l’hécatombe. Admettons maintenant qu’à contrario, une telle avance technologique se soit accompagnée ou fut motivée par le remède aux nécessités biologiques qui nous poussent à la guerre, aux conflits, aux affrontements, et pas d’hier, depuis juste un peu moins que la nuit des temps. Petit c : Si l’on pose ce postulat. Alors, le remède existe.

  8. Répondre

    Je postule que tout comme les petits ruisseaux font les grandes rivières tu peux m’exprimer l’hypothèse en trois phrases cultes ?

      • Monkpage
      • 7 novembre 2014
      Répondre

      Légendes d’automne ; 100 Dollars Pour un Shérif ? 😉

  9. Répondre

    c’est-à-dire ?

  10. Répondre

    L’autre avantage de la méthode Nérac est qu’elle puisse servir de bases à l’organisation d’un travail donné.

  11. Répondre

    Je cite: « La vie en mode projets ? La vie est-t-elle une somme de tâches à accomplir pour atteindre un objectif fixé ? »… N’hésitez pas à faire tourner la réponse! S’il vous vient l’envie d’écrire un billet sur le sujet, je suis preneur également. Merci pour votre excellent article sur la méthode Nérac.

  12. Répondre

    beaucoup. En plus, elle s’accorde bien avec votre exemple 😉 … Sport…. 1h : No. Traiter mails…. 10′: ok. Mettre à jour l’article… 10′: ok ; Passez chez Dodo la saumure… 1h: ok. … Bel exemple, à propos, c’est beaucoup plus clair. Comme dirait votre commentateur John Doe, La méthode Nerac est d’autant plus intéressante à pratiquer qu’elle est d’une simplicité biblique.

  13. Répondre

    Merci pour votre article, très intéressant; j’utilise moi même la méthode Nerac, super opérationnel pour gagner du temps et rester maître de son activité. Petite question supplémentaire? Pourquoi Takeshi Kitano en photo ?

      • Monkpage
      • 6 novembre 2014
      Répondre

      Aniki, mon frêre, Sonatine, Jugatsu, … il a commis deux trois films méga ratés sur les mafias japonaises. A l’origine, le titre de l’article était « Dans les coulisses d’une bonne organisation. », d’où le lien, … en plus d’être fan de ce réalisateur culte, j’ai trouvé que cette photo était très belle. Elle vous plaît?

  14. Répondre

    @JeanPatrick de Margerie. A propos de votre homonyme Jean-Patrick. Je sais que c’est pas le moment, et qu’on peut pas rire de tout avec tout le monde en même temps sur tous les sujets en toutes occasions, mais c’est vrai que la déneigeuse sur les pistes de Poutine, ça sonne mal en première lecture.
    T’as voulu voir Vesoul et on a vu Vesoul, t’as voulu voir Honfleur, on a revu Honfleur, mais je te préviens j’irais pas à Paris, d’ailleurs j’ai horreur de la valse musette et de l’accordéon. #Germaine #Tillion Germaine, 4 place du Panthéon- les carottes sont cuites, je répète les carottes sont cuites. … Aux grands hommes, la patrie reconnaissante ?

  15. Répondre

    @jeanPatrick de Margerie. Si vous voulez mon avis, la vérité est ailleurs. Hasard malheureux ou concours de circonstance, allez savoir… C’est comme pour les croisades. On dit que les croisades, c’est l’orient contre l’occident, l’islam contre la chrétienté, mais c’est une illusion d’optique. Il n’y a pas d’un côté les musulmans, et de l’autre les chrétiens ; Il y a d’un côté la misère et de l’autre l’opulence, les pays sans eau contre les pays de la soif.
    Le reste, les cultes et les croyances, tout ça c’est au mieux un symptôme, au pire un prétexte. D’ailleurs, de mon point de vue, (assumé), les croyants, les incroyants, ceux qui ont la foi, ceux qui ne l’ont pas, c’est là que réside le véritable clivage. Un clivage qui repose sur une faribole, un pur raisonnement de scolastique qui consiste à dire, si la vie a une finalité alors cette finalité est forcément motivée, et si elle est motivée il faut alors nécessairement que cette motivation soit parfaite, si le temps est infini, si la perfection est forcément unique, alors cette motivation est forcément d’essence divine et donc dieu existe. Cqfd. Rangez les plateaux. Circulez, y’a plus rien à voir.

    • Répondre

      OK John. Et dieu dans tout ça. Merci pour ces vues en lien avec l’article. Très intéressant point de vue sur la méthode Nérac. (sur le papier, ça sonnait bien pourtant son idée : les trois premiers commentateurs seront publiés 😉

  16. J’aime beaucoup votre piste pour éviter les embûches de la méthode Nérac. surtout votre exemple, je cite « Passez chez Dodo la saumure, ok; sport ok, traiter mails Ok, … mettre à jour l’article;ok (?) … early Adopter too – Bel article. je le mets sur ma table de chevet et j’en redemande. Merci

      • Monkpage
      • 6 novembre 2014
      Répondre

      Merci pour ces avis @JeanPatrick de Margerie.
      Bienvenue parmi les Early-adopters de ce billet Jean-Patrick. Quitte à être une organisation honnête autant y aller à fond les ballons. ça m’a semblé une bonne idée d’illustrer le propos avec un exemple sans équivoque, clair et précis. C’est le privilége de l’auteur de savoir se mettre en valeur, yep 😉

  17. Répondre

    Je cite: « C’est le troisième et dernier effet pervers de la méthode NERAC à compenser. L’imprévu, la circonstance, l’instinct sont aussi (et même souvent) une source d’opportunités. » … Merci pour votre article. Explication simple et claire de l’utilisation de la méthode et extrapolation contrôlée vers le sens de la vie. Est-ce le coeur de votre article? Quel est le sujet central de votre billet? La méthode NERAC ou sa finalité ?

      • Monkpage
      • 4 novembre 2014
      Répondre

      @Bill. Je commence à me demander si c’était une bonne idée, cette opération les trois premiers commentateurs seront publiés. You’r awsome, Bill.

  18. Répondre

    Early-Adopter – j’adhère à 100%. Merci pour votre article sur la méthode NERAC. Je cite « La méthode NERAC est d’une grande souplesse. Vous pouvez l’utiliser puis la laisser choir. Ou pas. Rien n’est grave. Tout est sous contrôle » … Houston. Allo Houston.

      • Monkpage
      • 4 novembre 2014
      Répondre

      :)) Yep. Early-adopters too. SuperMethod Man on m’appelait à l’école des clowns. John Doe, c’est pas le prénom d’un héros d’Edgar Bunker, ça. La bête contre les murs, je crois.

  19. Pingback: Les 10 commandements du concepteur rédacteur freelance.. | SPMK création

 

Laissez votre grain de sel